Evelyne Biausser
Portfolio

    choses d'église


    Reflets d’église…reflets complexes ?

    Dans une église, il y a pléthore de reflets, enchevêtrant les points de vue, les réalités, les symboles, les lumières…
    Grâce aux reflets multiples, l’église n’est plus un monde clos, on peut y faire entrer l’extérieur, les passants dans la rue, les entremêler avec ceux qui prient à l’intérieur.
    Les statues de l’église deviennent pour moi les repères du réel ayant remplacé les autoportraits de la première série des « reflets complexes », mais jouant le même rôle : l’ancrage de la réalité dans la confusion des plans.
    Dans ces églises italiennes, je vois un esthétisme suranné mais très homogène, qui ajoute au mystère de leur apparente naïveté.

    divers


    Diverses photos.

    Expositions


    Ne pas supprimer, utilisé pour les actualités.

    gens


    Le contexte, qu’il soit dépouillé ou chargé, rend compte pour moi de l’humanité des sujets, en dévoilant leur sentiment d’être-au- monde. Tandis que la séparation homme/nature révèle la solitude du sujet, la fusion homme/nature en capte la joie.

    Non classé


    reflets


    reflets complexes


    « Complexus » signifie ce qui est tissé ensemble. J’ai cheminé avec la pensée complexe – d’Edgar Morin entre autres – qui a orienté mon intérêt vers les interactions entre les choses plutôt que les choses en elles-mêmes, celles-ci m’apparaissant souvent comme n’ayant aucun sens en soi.

    C’est cette vision d’une réalité d’interactions multiples, celle qui fait sens pour moi, que je m‘efforce de photographier. Ce qui m’intéresse dans les reflets, ce n’est pas le simple doublement de la réalité, -d’un côté l’objet, de l’autre son reflet – mais sa démultiplication par intrication des plans.

    Lorsque l’observateur entre dans mes photos, les plans d’accès multiples égarent son regard et son esprit.  Où sommes-nous ? Dedans, dehors, devant, derrière ? Où est la photographe ? Pourquoi voit-on en même temps l’endroit et l’envers d’une même chose? C’est cet enchevêtrement de plans, sans aucun trucage technique, qui crée la vision d’une réalité complexe. L’autoportrait n’est alors qu’un repère aidant l’œil à naviguer dans cette complexité. 

    Les noms donnés aux photographies sont empruntés à la mécanique quantique, science qui exprime la complexité des interactions.

    reflets d'artiste


    Pourquoi modifier la vision d’une œuvre déjà achevée, alors que l’artiste nous donne à voir sa représentation complète et légitime ?
    Par le jeu de reflets je ne souhaite pas modifier ce que l’artiste nous donne mais ce qu’on en reçoit. J’espère ainsi augmenter la réalité de celui qui regarde l’œuvre tout en rendant hommage à l’artiste…​

    unitas multiplex


    UNITAS MULTIPLEX
    Ce qui me fascine dans les séries, c’est de photographier la multiplicité de l’unique et l’unicité dans la multitude. L’objet y est toujours recommencé et jamais identique . Chaque photographie trouve sens par l’ensemble de la série, et la série prend sens par chaque photographie.

 

Partagez mon travail !